Contenu principal
Un exemple d'utilisation de l'outil

Internationalisation des Types de Contenus Personnalisés

Salut.

Au cas où vous dormiriez la nuit (ne riez pas, ça arrive à des gens très bien), vous avez peut-être manqué mon petit message sur Twitter annonçant dans la plus grande discrétion la sortie d’un petit outil que je viens de créer.

Le but de cet outil est d’industrialiser (tiens, ça me rappelle un truc du WPCamp Paris 2014 ça) une partie plutôt rébarbative lorsque l’on créé un CPT dans une extension pour WordPress : les labels et la traduction. Ainsi, avec quelques champs texte où l’on indique les formes singulières et plurielles en anglais et français, et trois cases à cocher pour indiquer si le terme français doit être au féminin ou au masculin, vous pourrez générer le code php à utiliser dans votre fonction register_post_type(), ainsi que le code nécessaire pour générer les messages de mise à jour (« Article mis à jour », « Article enregistré », etc).
Mais on ne s’arrête pas en si bon chemin puisque le « code » à mettre dans le fichier .po est également généré.

Un exemple d'utilisation de l'outil

Cet outil est, je pense, un bon complément au désormais célèbre Post Type Generator de GenerateWP.

Pour créer cet outil je me suis basé sur les traductions existantes pour les articles et pages, pour avoir les mêmes tournures de phrases et les même mots, afin d’être le plus proche possible des traductions originales.
J’ai fait ça en une soirée, donc il y aura peut-être des améliorations. Au niveau compatibilité navigateurs… je ne me suis pas embêté, j’ai vu que ça passait sur Firefox et Chrome et je me suis arrêté là x) (à priori ça devrait être la catastrophe avec IE, au moins pour IE7 et inférieur).
Je vais étudier la possibilité de supprimer la case à cocher concernant l’apostrophe un de ces jours (cf un tweet de @willybahuaud), ça dépendra de la fiabilité de la détection et des exceptions (ce n’est qu’une case à cocher au final).
Pour l’instant je vais attendre de voir comment tourne le bouzin dans son état actuel et s’il y a des retours 🙂

Edith: Oups, j’ai récidivé avec les taxonomies.

See ya!